Amazon : bientôt des applications pour le Kindle

amazon-kindle-kdk
Amazon surprend de nouveau, moins de 24h après l’annonce de son nouveau système de partage de revenus. En effet, le firme de Seattle annonce aujourd’hui la disponibilité prochaine de son SDK maison, le KDK ou Kindle Development Kit. Le KDK sera disponible d’ici un mois pour un nombre limité de beta-testeurs et Amazon ouvrira son service progressivement. Ce kit de développement va permettre de développer des applications, appelées active content, compatible avec le Kindle, le DX ou encore l’application pour PC, Mac et Linux. En dépit des limitations imposées par l’écran en papier électronique du Kindle, les éditeurs de jeux mobiles sont les premiers séduits par cette nouvelle. EA Games a annoncé travailler sur plusieurs adaptations de jeux bien connus sur le reader d’Amazon. On imagine déjà un Tetris, une ribambelle de sudokus etc. Cependant, le Kindle reste avant tout un lecteur de livres électroniques ou de contenus destinés à la lecture.

Le KDK d’Amazon va permettre de développer des livres actifs où l’auteur/éditeur pourra mêler texte, image et audio. Là où la plateforme DTP (Digital Text Platorm) se limite au texte, le KDK va permettre d’aller bien plus loin. Certains auteurs multimédias vont être ravis d’une telle annonce. Malheureusement, il est fort probable que le KDK s’adresse, comme tout SDK, aux développeurs connaissant le langage employé par la plateforme (le javascript en théorie). Au delà de cette barrière on peut déjà imaginer toutes sortes d’ouvrages interactifs : des guides de voyage, des livres de cuisine, des “livres dont vous êtes le héros” mais version 2.0 etc. Pour l’instant, l’écran du Kindle reste limité au noir et blanc mais la couleur et le tactile arrivera d’ici la fin de l’année. En revanche, le créateur du contenu devrait faire attention à ne pas proposer un active content trop lourd. En effet, Amazon limite le téléchargement depuis la connexion 3G du Kindle à 10Mo. Les applications les plus grosses (taille maximale de 100Mo) devront être téléchargées depuis un ordinateur et transférée par USB sur le Kindle. Le rémunération fonctionne avec le nouveau partage de revenus, 70/30 en faveur de l’auteur/éditeur/développeur. Deux offres d’achat seront proposées : l’achat à l’unité ou bien l’abonnement. Un premier pas vers des journaux complets sur le Kindle? En revanche, Amazon précise bien que ce revenu sera minoré de 0,15$/Mo, afin de financer le transfert via Whispernet. Un critère de plus qui va pousser à la limitation du poids des applications. Egalement précisé dans les conditions d’utilisation : les bidouilleurs ne pourront pas s’amuser à développer un logiciel de VoIP ou encore une application pour lire des formats non pris en charge par Amazon.

Cette annonce intervient à moins d’une semaine de la Keynote d’Apple. La concordance est indéniable. Amazon a imposé son rythme depuis novembre 2007 sur le secteur de l’édition électronique et l’arrivée d’Apple pourrait bien remettre en question cette domination. Amazon accélère ses annonces depuis quelques semaines pour garder son avance et tirer parti de ses excellentes ventes de Kindle durant les fêtes. Amazon souhaite aussi garder son leadership sur le contenu et veut s’attirer les faveurs de développeurs avec un schéma de rémunération attractif, un SDK et un parc d’appareils en forte croissance. Tous ses critères Apple les possèdent déjà et a démontré depuis plusieurs mois la puissance de ce modèle. Lorsqu’Apple est arrivé dans le monde de la musique avec l’iPod, l’industrie tout entière avait été prise au dépourvu et le monopole de la marque s’est fait en parti grâce à une absence de concurrence. En revanche, concernant la lecture numérique, Amazon n’a pas volé sa place de leader et dispose d’infrastructures comparables à celles d’Apple. La bataille pour la lecture numérique va avoir lieu, avec comme protagonistes : Apple, Amazon et prochainement Google. Ne manque-t-il personne? Les éditeurs. Ils ne battent plus la mesure et vont venir se greffer autour des innovations qui leur seront proposées. Et cela, n’est-ce pas une révolution?

Le communiqué de presse d’Amazon :

Amazon Announces Kindle Development Kit–Software Developers Can Now Build Active Content for Kindle
Travel books that suggest activities based on real-time weather and current events, cookbooks that recommend menus based on size of party and allergies, and word games and puzzles–just some of the possibilities with the new Kindle Development Kit
SEATTLE, Jan 21, 2010 (BUSINESS WIRE) — (NASDAQ: AMZN)–For the past two years, Amazon has welcomed authors and publishers to directly upload and sell content in the Kindle Store through the self-service Kindle publishing platform. Today, Amazon announced that it is inviting software developers to build and upload active content that will be available in the Kindle Store later this year. The new Kindle Development Kit gives developers access to programming interfaces, tools and documentation to build active content for Kindle–the #1 bestselling, most wished for, and most gifted product across all categories on Amazon. Developers can learn more about the Kindle Development Kit today at http://www.amazon.com/kdk/ and sign up to be notified when the limited beta starts next month.

“We’ve heard from lots of developers over the past two years who are excited to build on top of Kindle,” said Ian Freed, Vice President, Amazon Kindle. “The Kindle Development Kit opens many possibilities–we look forward to being surprised by what developers invent.”

The Kindle Development Kit enables developers to build active content that leverages Kindle’s unique combination of seamless and invisible 3G wireless delivery over Amazon Whispernet, high-resolution electronic paper display that looks and reads like real paper, and long battery life of seven days with wireless activated. For example, Handmark is building an active Zagat guide featuring their trusted ratings, reviews and more for restaurants in cities around the world, and Sonic Boom is building word games and puzzles.

“As the leading worldwide publisher of mobile games, EA Mobile has had the privilege of collaborating with many dynamic and innovative companies in bringing exciting gaming experiences to new platforms,” says Adam Sussman, Vice President of Worldwide Publishing, EA Mobile. “Working with Amazon, we look forward to bringing some of the world’s most popular and fun games to Kindle and their users.”

Starting next month, participants in the limited beta will be able to download the Kindle Development Kit, access developer support, test content on Kindle, and submit finished content. Those wait-listed will be invited to participate as space becomes available. The Kindle Development Kit includes sample code, documentation, and the Kindle Simulator, which helps developers build and test their content by simulating the 6-inch Kindle and 9.7-inch Kindle DX on Mac, PC, and Linux desktops.

6 Responses to “Amazon : bientôt des applications pour le Kindle”

Leave a Reply