iPad : 64 000 abonnés au Wall Street Journal


L’iPad serait-il la poule aux oeufs d’or pour les éditeurs de presse?? En tout cas, c’est qu’a laissé entendre Rupert Murdoch lors de l’annonce des résultats de son groupe, News Corp., maison mère du Wall Street Journal. Le titre totalise, en moins d’un mois, 64 000 abonnés actifs sur sa version iPad. Le résultat est plutôt honorable, et Rupert Murdoch s’en réjouit d’autant plus que le journal conserve 100 % du prix de vente, contrairement au modèle proposé par Amazon avec le Kindle. En effet, l’application n’utilise pas le système d’achat In-App proposé par le SDK iPhone et demande à l’utilisateur de renseigner son compte « Abonné ». Par conséquent, Apple ne récupère pas 30 % sur chaque titre, pour le plus grand plaisir du patron de News Corp?! Le système pour lequel a opté le Wall Street Journal se base donc sur une application téléchargeable gratuitement, puis il faudra souscrire à un abonnement mensuel de 18 $. N’importe quel lecteur qui est déjà abonné au Wall Street Journal peut renseigner son compte et accéder gratuitement au contenu.

On remarquera quand même le prix élevé de l’abonnement. Un lecteur régulier du Wall Street Journal arrivera peut-être à rentabiliser le prix d’un tel abonnement, mais à l’heure du numérique et d’une multiplicité de sources de qualité, on peut se demander de la pertinence d’une telle offre. Peu de consommateurs pourront se permettre de payer 18 $ pour le Wall Street Journal puis une somme similaire pour lire le New York Times. Voilà de quoi relancer le débat sur la création d’une licence globale…

6 Responses to “iPad : 64 000 abonnés au Wall Street Journal”

  • Le monde ne se positionne t’il pas à 29 euros ? (je crois qu’il y a la version papier du journal prévu dans le pack).

  • Bonjour,
    attention, il ne s’agit pas de 64.000 abonnés à l’app iPad. Il s’agit de 64.000 utilisateurs qui ont soit acheté l’app soit utilisé leur compte WSJ en tant qu’abonné web ou papier. Cette seconde catégorie ne payent pas, comme vous l’indiquez vous-même. Et il est fort probable qu’elle représente pourtant un bon pourcentage des 64.000 abonnés, content de retrouver sur l’iPad le journal auquel ils sont déjà abonnés par ailleurs.

  • eric:

    Il y a pressdisplay ,pour 30 $ 1 500 journaux en ligne .Également dispo avec appli i-pad .

  • De passage:

    Je pense aussi qu’il faut arrêter de penser qu’avec le numérique, tout doit être gratuit, ou qu’on puisse avoir accès à 100 fois plus de chose qu’avant pour le même prix.
    Derrière, il y a des gens qui bossent. Des éditeurs, des journalistes, des auteurs, etc.
    Faut-il eux aussi les numériser et diviser leurs salaires par 10 ?

  • EN réponse à “De passage”,

    Le problème n’est pas là, la presse papier se porte mal et traverse une crise sévère. A cela, il peut y avoir plusieurs raisons :

    - concurrence avec les médias audio-visuels + internet, qui nous sont délivrés directement à la maison.
    - coût trop important des périodiques papiers, qui, en plus entrent en concurrence avec le premier facteur sus-cité.

    Donc, sans vouloir du “tout gratuit”, n’est-on pas légitimement en droit d’attendre un coût moins important pour du dématérialisé que pour du “vrai” papier journal …

    La presse devra s’adapter, sous peine de disparaître, et là ce ne sera pas une division par 10 des salaires …

  • [...] >> lire l’article au complet sur EBOUQUIN Easy AdSense by Unreal [...]

Leave a Reply