Les rumeurs l’avaient annoncé : voici Google eBooks (ex-Google Editions) sur lequel vous pouvez maintenant acquérir des ebooks. Pour l’instant, le service est réservé seulement aux utilisateurs américains mais il débarque avec une ribambelle d’applications natives qui permettent lire des ebooks quelque soit votre terminal de lecture.


Au total, c’est un catalogue de 3 millions d’ouvrages disponibles outre-atlantique, dès maintenant. Le processus d’achat est relativement simple : recherchez le titre que vous souhaitez acquérir depuis le web ou une des applications dédiées puis, grâce au service de bibliothèque dans le cloud, de retrouver votre ebouquin sur n’importe quel terminal.

Cependant, si l’offre de Google est complète et se place déjà comme concurrentielle par rapport à celle d’Amazon ou Apple, le firme de Mountain View a encore beaucoup de travail à faire pour améliorer sa plateforme. Déjà, l’abandon du nom de “Google Editions” au profit de Google eBookstore risque de créer de la confusion avec Google Books, étant donné que les deux sites partagent le même domaine racine. Autre élément gênant, le semi-accès à la version française : l’adresse est bien accessible mais les ouvrages sont uniquement en anglais. Seuls quelques bouquins du domaine public et en français sont consultables. On peut au moins tester le moteur de lecture web, de bonne qualité et très véloce.

En plus du Web reader, les ebooks achetés (ou téléchargés gratuitement) sont lisibles depuis une application iPad/iPhone et Android (pour smartphone et tablette). Les possesseurs de Nook et de reader Sony pourront récupérer les fichiers acquis (en ePub et avec des DRM Adobe :-( ) et les charger sur leur reader.

A lire également sur le web : Hubert Guillaud – Google Books, les deux logiques de Google et le billet d’Olivier Ertzscheid sur Affordance.info.