Un nouvel acteur se lance dans l’aventure du livre numérique et il s’agit de la chaîne Boulanger. Son lancement est passé inaperçu mais une libraire numérique (conçue par Numilog) est maintenant accessible aux visiteurs du site de la marque. Rien de bien transcendant sur ce terrain, le catalogue est la même que celui proposé de base par Numilog et n’est pas interconnecté avec les autres plateformes. Par conséquent, le choix est limité. Une fois de plus, le choix de la filiale d’Hachette n’est pas ce qui se fait de mieux pour disposer d’un large catalogue, l’un d’un point essentiel pour attirer le client potentiel vers sa librairie. Mais peut-être que Boulanger compte se faire une place d’une autre manière…

En effet, le distributeur commercialise une tablette de lecture lowcost sous sa marque EssentielB. Vendue pour 79€, le Graff’It Color est basée sur un écran 7 pouces TFT avec affichage LCD couleur. Grâce à sa mémoire de 4Go (extensible par carte SD), il est possible de charger des fichiers TXT, ePub et PDF sur l’appareil, ainsi que des fichiers audios et images. En revanche, la liste des formats s’arrête là, contrairement au eReader d’Archos, identique au produit commercialisé par Boulanger. Vendues au même prix, le modèle d’Archos (deux références, dont l’une sans écran tactile et l’autre qui en est pourvue ainsi que d’une connexion WiFi) semble quand même plus complet. Pourtant, le design est quasiment similaire et les deux appareils sont construits sur la même base.

Alors pour laquelle des deux faudra-t-il craquer? Les différences sont minimes mais le modèle d’Archos propose une compatibilité étendue et une garantie constructeur d’un an (un détail non mentionné pour le Graff’it Color). Une chose est certaine : les distributeurs ne voient plus l’intérêt de proposer un reader epaper qui aura des difficultés à trouver sa cible. La tablette lowcost répond mieux aux besoins du grand public pour qui l’écran couleur est important car il permet une plus grande polyvalence, même si le confort de lecture n’égale pas celui du papier électronique. Puis le prix d’appel en séduira plus d’un… Au final, Boulanger a peut-être opté pour la bonne stratégie.

Et vous, que pensez-vous du Graff’It Color? Si vous possédez cette tablette, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.