Fort du succès des deux précédents Sony Reader, le PRS-350 et le PRS-650, au Japon, la marque nippone semble avoir réservé un traitement de faveur à ce marché bien particulier. En effet, les lecteurs japonais pourront choisir entre deux modèles de Sony Reader, le PRS-T1 (cf. notre test complet) et le PRS-G1 (repéré sur les forums MobileRead). Sur le design, on ne remarquera aucune différence entre les deux modèles, même coloris (sauf l’absence notable du modèle rouge) et même coque. Pourtant, l’intérieur du PRS-G1 diffère légèrement puisqu’il intègre une puce 3G pour se connecter à n’importe quel moment au Reader Store.

Pour obtenir le PRS-G1 (disponible à partir de novembre), il faudra dépenser 25 800 yens soit environ 250 € au cours actuel. Le Sony Reader PRS-T1 est vendu pour 19 800 yens, soit 192 euros. On peut s’étonner du prix si élevé de ce modèle sachant qu’il est vendu en Europe pour 149 € et 149 $ aux États-Unis. Cherchez l’erreur… Cette politique tarifaire ne peut pas être justifiée par les taxes locales, mais s’explique par le contexte concurrentiel de chaque pays. Aux États-Unis où la guerre des prix est sans égal, Sony doit vendre son reader au prix le plus bas, tandis qu’en Europe et au Japon, la concurrence est moins importante… Donc la tension du prix moins importante. Un choix qui se répercute sur le portefeuille du client final…

Reste à savoir si le PRS-G1 arrivera en France. Pour l’instant, aucune filiale de Sony n’a référencé l’appareil, pas même aux États-Unis. Affaire à suivre.