Ça y est, le bal des annonces est sur le point de se clôturer. Après celles de Sony, d’Amazon et de Kobo, Barnes&Noble vient de fermer la marche en présentant une gamme revisitée de tablettes et de readers qui sera là à temps pour les fêtes. Comme l’avaient annoncé les dernières rumeurs, ce renouvellement fait la part belle à un nouveau modèle, une tablette améliorée qui reprend le design du Nook Color, mais appelé Nook Tablet.

La Nook Tablet est très semblable à son prédécesseur. Un différent coloris pour le cadre qui entoure l’écran permettra de la différencier du Nook Color. En revanche, l’intérieur du produit change. La Tablet dispose d’un processeur dualcore 1Ghz, 1 Go de RAM, un poids de moins de 400 grammes et une autonomie de 11,5 heures en lecture et d’un écran IPS de meilleure qualité même s’il reste de 7 pouces de diagonale.

L’espace de stockage interne est de 16go contrairement aux 8 Go du Nook Color ou du Kindle Fire. De plus, l’utilisateur peut ajouter une carte MicroSD (32 Go au maximum) pour augmenter la mémoire de la tablette. Cet espace pourra aussi être étendu au moyen de Nook Cloud, dont les modalités restent encore à définir. Barnes&Noble mise sur le multimédia avec cette tablette et notamment aux centaines d’applications Android optimisées pour le produit (l’accès à l’Android Market classique est impossible).

Les fonctionnalités des tablettes de B&N s’étendent au-delà de la lecture numérique. La Nook Tablet et le Nook Color sont préchargés avec deux applications de VOD, celle de Netflix et celle de Hulu tandis que les services de streaming de musique Pandora et Grooveshark sont toujours préinstallés sur l’appareil. La lecture numérique n’est pas en reste puisque l’écosystème Nook s’enrichit d’un service de bandes dessinées, Nook Comics, et la rubrique Nook Kids s’enrichit de nouveaux titres (sur lesquels un parent peut s’enregistrer pour personnaliser le module de lecture audio).

La gamme de Barnes&Noble est tout à fait cohérente : la Nook Tablet, plus performante, va être vendue au prix de 249 $ dès la semaine prochaine, tandis que le Nook Color a vu son prix baisser à 199 $. Avec ces deux tarifs, B&N concurrence Amazon tout comme Kobo et répond à une demande pour un produit plus puissant et haut de gamme. De plus, le Nook Touch a aussi le droit à quelques améliorations et une importante baisse de prix.

Le reader E-Ink de Barnes&Noble est maintenant en vente pour 99 $, sans publicité ! Le libraire fait fort, car le Kindle Touch équivalent coûte 149 $ ! Les ingénieurs de B&N ont travaillé sur un nouveau système de rendu du texte, Best-Text, qui permet un affichage plus net et précis. Pour ce prix plancher, l’autonomie reste de 2 mois (comme sur le Kindle Touch) et l’écran est un E-Ink Pearl dernière génération (non HD) avec une vitesse de rafraichissement optimisée par la dernière version du firmware.

Avec une solide gamme de readers et de tablettes, Barnes&Noble revoit aussi ses espaces de vente en magasin. Engadget dévoile quelques images (image ci-dessus) des nouveaux espaces Nook qui vont fleurir dans les prochaines semaines au sein de la chaîne. Les visiteurs pourront y découvrir l’écosystème Nook et acheter directement des ebooks sur place, suivant les conseils de leur libraire. L’impact de ce mode de distribution n’est pas à négliger et il a tenu son rôle dans le succès du Nook, notamment pour sa promotion, mais aussi attendre les 27 % de parts de marché que William Lynch, PDG de Barnes&Noble, s’est félicité d’annoncer. Barnes&Noble tient sa place de numéro 2 du livre numérique aux États-Unis. À quand un lancement à l’international ?