Posts Tagged ‘jeunesse’

Moving Tales publie un nouveau conte sur iPad

La société Moving Tales a profité de l’été pour lancer une nouvelle création, toujours destinée aux possesseurs d’iPad et d’iPhone. Cette fois-ci, c’est un conte d’origine perse qui a bénéficié d’une mise en images par Moving Tales. On retrouve les riches animations 3D et le texte interactif qui ont fait le succès des trois précédents titres de la startup. Une fois de plus, les illustrations ne monopolisent pas l’attention du lecteur et l’expérience immersive est accentuée par la lecture audio (en anglais, espagnol et français). Sans renouveler le genre, Moving Tales continue à proposer des contenus de qualité et construit un catalogue de contes numériques qui pourraient bien devenir une référence.

Pour télécharger This too shall pass pour 5,49€, rendez-vous sur l’App Store.

Popizz : une nouvelle plateforme de livres jeunesse interactifs

Le numérique est une aubaine pour l’édition jeunesse. Pour des nombreuses maisons, il permet d’offrir une nouvelle vie à certains de leurs contenus en leur ajoutant de l’interactivité, une nouvelle dimension qui peut être aussi bien ludique de pédagogique. A défaut d’être (pour l’instant) un eldorado, plusieurs sociétés étudient ces nouvelles façons de concevoir un contenu et de lire, expérimentant différentes options, des plus classiques aux plus originales. Parmi elles, la jeune startup Popizz, menée par un groupe d’étudiants de l’école des Gobelins d’Annecy, a conçu un service unique.

Trailer Popizz from GENITEAU Nicolas on Vimeo.

Derrière ce nom se cache une maison d’édition et une plateforme permettant l’achat et la lecture d’histoires interactifs, sur PC ainsi que sur tablette. L’enfant pourra aussi bien lire que jouer avec les histoires et profiter d’éléments facilitant la mémorisation. L’outil incite à la lecture collective, entre parents et enfants. Même si, pour l’instant, le produit reste à l’état de prototype (cf. la vidéo ci-dessous qui montre l’outil Popizz en action sur une tablette Windows), 10 titres sont actuellement en préparation chez l’éditeur. Il s’agira de reprise de grands classiques tels que les 3 Petits Cochons ou le Petit Poucet.

Démonstration from Lucie Desbiolles on Vimeo.

L’un des aspects intéressant de Popizz est la personnalisation. Si comme sur de nombreux programmes il est possible d’activer la lecture audio (celle de l’application ou bien l’enregistrement de l’un des parents), le lecteur est invité dès l’ouverture de l’application à saisir son nom et sa date de naissance pour créer son personnage (un “Compagnon” qui le suivra dans sa balade). Au fur et à mesure des lectures, l’outil mémorise de la parcours de l’enfant et l’histoire évoluera en fonction (fin différente, une lecture en décembre, ne sera pas la même que durant l’été etc.).

Popizz est une plateforme pleine de promesses que nous avons hâte de voir déboucher sur nos tablettes. Cependant, la jeune startup cherche actuellement des investisseurs pour lancer le développement d’une application iOS et Android. Avis aux amateurs.

iBooks : une démonstration de la fonction Read Aloud

Récemment, Apple mettait à jour l’application iBooks. Parmi les nouvelles fonctionnalités, la possibilité de faire lire à haute voix le contenu par l’iPad (ou l’iPhone). Cependant, lors du lancement, il était difficile de trouver un contenu compatible avec le Read Aloud. Mais depuis, les ebooks tirant parti de cette fonction se multiplient comme le fait remarquer Liz Castro sur son blog. Aujourd’hui, la spécialiste de l’ePub en compte une quarantaine.

Sample Read Aloud book “Splat the Cat” from Liz Castro on Vimeo.

Un nouveau menu permet de contrôler la fonction de lecture. La voix du narrateur peut être accompagnée d’une musique d’ambiance ainsi que par des bruitages. De plus, le texte s’éclaire au fur et à mesure qu’il est lu. Apple démontre qu’il est possible de réaliser un ebook lisible à travers iBooks qui n’aura rien à envier à une application iOS classique. Ainsi, l’iBookstore semble être une alternative intéressante pour les éditeurs disposant de ce type de contenus. La réalisation d’un ePub, même de ce type, est moins onéreuse qu’une application iOS équivalente. Seul le manque de prestataires connaissant bien le format ePub pourrait être à un frein…

Malheureusement, l’ensemble des titres bénéficiant de la fonction Read Aloud est issu des catalogues d’éditeurs anglo-saxons. À quand la même chose pour un catalogue jeunesse en français?

iBooks 1.3 : du mieux pour l’audio et les ebooks volumineux

Depuis ce matin, les possesseurs de l’application iBooks (App Store – gratuit) se sont vus proposer une mise à jour importante. Numérotée 1.3, elle apporte son lot d’optimisations et de correctifs, qui devraient faire plaisir aux éditeurs de littérature jeunesse et de contenus enrichis. Apple dresse la liste des nouveautés suivantes (avec une date de sortie quelque peu erronée…) :

Reste que, pour l’instant, nous n’avons pas trouvé d’ouvrage qui tire parti de ces dernières fonctionnalités. Cependant, c’est l’occasion de noter les progrès fait du côté des livres enrichis, notamment pour ce qui est de l’édition jeunesse. L’un des exemples récents en langue française est le dernier ouvrage de Zabouille Editions, Mademoiselle Princesse, qui propose au jeune lecteur une découverte audio de l’ouvrage à l’aide d’une signalétique très claire. Le tout pour 3,99€. Décidément, iBooks est aujourd’hui la plateforme la plus complète proposées aux éditeurs pour créer des contenus uniques. Et ce n’est que le début.

Alice in New York : quand la lecture cède la place à la pyrotechnie…

Vous souvenez-vous de l’application Alice in Wonderland? A peine l’iPad sortie, le studio Atomic Antelope sortait le premier exemple de livre-application animé dans une réalisation plutôt réussie. Cependant, dès sa sortie, le produit n’avait pas rencontré que des avis positifs (notamment dans les commentaires de notre article de l’époque). Un mot était ressorti des nombreux commentaires : “pyrotechnie”. En effet, le risque du déluge de multimédia, une effusion de spectaculaire, sans véritable sens, effaçant la lecture sous le jeu de sons et lumières est un risque possible de ce type de contenu. Pourtant, Alice for iPad a fait “naître” toute une série de contenus animés de grande qualité, notamment ceux de Moving Tales. Une société qui a bien compris qu’elle conçoit, avant tout, des “contenus à lire”. Mais malheureusement, la société Atomic Antelope s’est écartée de son chemin initial…

Il y a quelques jours, le studio lançait Alice in New York, un opus réactualisé du conte de Lewis Carroll. Dans cette nouvelle version, le texte a cédé une place plus importante aux images et effets animés. L’interactivité est présente sur chaque page, poussant le “lecteur” à partir à la découverte de la fonctionnalité cachée plutôt que de se plonger dans le texte. Concernant le choix de l’histoire, les concepteurs auraient pu aller chercher quelque chose de plus original que de décliner l’univers d’Alice. Certes on ne peut dénigrer la qualité de l’application, notamment des dessins, mais l’on passe ici la frontière du contenu où le texte est l’élément central pour se diriger vers… autre chose. Est-ce qu’Atomic Antelope arrivera à réitérer le succès de son premier titre? Nous n’en sommes pas si sûr. Pour ce qui est de la pyrotechnie, le vidéo ci-dessous en donne un bon avant-goût.

L’application Alice in New York est disponible dès maintenant sur l’App Store pour 6,99€.

The Unwanted Guest : Moving Tales continue son conte numérique

Le studio Moving Tales fait de nouveau parler de lui avec un ouvrage qui risque de faire date. La recette est la même que celle utilisé pour The Pedlar Lady, avec toujours un soucis de la qualité pour procurer une expérience immersive unique. Vous l’aurez compris, Moving Tales étonne une fois de plus par son savoir-faire avec The Unwanted Guest. En faisant toujours preuve d’originalité pour le choix de l’histoire, cette fois-ci, Moving Tales a retenu un conte juif traditionnel (les prochains titres passeront par l’inde mais aussi la civilisation perse).

L’animation 3D est au rendez-vous, avec une bande sonore originale. Dès la première version, trois langues sont proposés : l’anglais, l’espagnol et le français, à chaque fois avec une version audio. Autre nouveauté, le titre est maintenant disponible sur iPhone. Dommage que cela ne soit pas une version universelle car il faudra repasser à la caisse pour avoir la version iPad (3,99€ l’exemplaire). Au delà de cet élément, ce conte ravira les plus petits comme les plus grands. Une fois de plus, les créations Moving Tales vont connaître le succès. Un must have pour tout possesseur d’iPad.

Pour télécharger The Unwanted Guest sur l’App Store, c’est par ici.

NookKids maintenant accessible sur iPad


Jusqu’à présent, le service de livre jeunesse NookKids était uniquement accessible depuis le NookColor. Désormais, l’iPad de papa sera assailli de petites mains car Barnes&Noble vient de sortir une application capable de lire des ebooks jeunesse. L’application est téléchargeable gratuitement sur l’App Store US et vient avec deux livres gratuits (Colors par Richard Scarry et The Elephant’s Child de Rudyard Kipling), afin de se lancer directement dans la lecture.

Pour rappel, les ouvrages NookKids ont pour particuliarité d’être interactifs et livrés avec une version audio du récit. Un adulte pourra aussi lire l’histoire pour remplacer la bande son du bouquin. Pour l’instant, les titres disponibles ne sont pas très nombreux mais Barnes&Noble travaille actuellement avec les éditeurs à l’agrandissement de son catalogue jeunesse. Nul doute que les éditeurs jeunesse vont voir dans le NookColor un nouveau débouché pour leur catalogue, et sûrement moins coûteux que la conception d’une application par titre pour l’iPad.

Pour découvrir NookKids for iPad, rendez-vous sur le site de Barnes&Noble.

Moving Tales : le livre animé prend son envol


Après Alice for iPad, les expériences autour du livre multimédia se multiplient. Si certaines sociétés se concentrent sur le livre pédagogique pour les enfants, d’autres repoussent les possibilités de l’animation alliée aux textes. C’est le cas de la start-up Moving Tales. Cette société ne se considère pas comme un éditeur mais plutôt comme un producteur de livres animés. Elle recueille des projets autour de textes qu’elle édite à ses frais.

La première réalisation de Moving Tales, The Pedlar Lady of Gushing Cross, montre tout le potentiel du numérique au service des ouvrages graphiques. Bien plus abouti que la version iPad d’Alice au Pays des Merveilles, ce livre-application est un émerveillement dès son ouverture. La couverture animée place le lecteur directement dans l’ambiance du conte, teinte bleu-gris et beige, avec un dessin qui semble avoir été tracé à la plume. Lorsqu’une nouvelle page s’affiche, le texte vient se poser sur la page, lettre par lettre, l’animation du fond de la page s’exécutant en même temps. L’effet pour tourner la page est particulièrement réussi, les lettres s’enfuyant de l’écran dans le même mouvement. Enfin, vous remarquerez que certains éléments changent au fur et à mesure de lecture, assurant ainsi une découverte sans cesse renouvelée.

Mais au-delà de la réussite graphique, c’est l’immersion permise par cette lecture. Moving Tales a intégré deux voix de lecture, l’une en anglais et l’autre en espagnol. Le débit de lecture n’est pas réglable mais tout à fait raisonnable. Bien entendu, si la lecture est activée par défaut, il est tout à fait possible de la désactiver. Signe d’un souci du détail au coeur cette réalisation : lorsque l’on oriente l’iPad, comme pour renferme un livre, la lecture cesse et le texte va se réfugier dans un coin de l’écran. Pour reprendre, il suffit de réorienter l’iPad en position de lecture.

La qualité de réalisation de cette application montre qu’elle n’a pas volé sa place de meilleure vente dans la catégorie Livres numériques de l’App Store américain et canadien. Moving Tales compte bien continuer sur sa lancée en élargissant son catalogue en gardant comme mot d’ordre : l’animation fait partie du texte, elle est au coeur de l’expérience de lecture. Plusieurs contes issus de toutes les cultures (juive, afghane, russe, indienne etc.) sont en préparation (la liste complète est disponible à cette adresse). En attendant, The Pedlar Lady of Gushing Cross est en vente sur l’App Store pour 3,99€ et à ce prix, il ne faut vraiment pas s’en priver. Emerveillement garanti (c’est mieux qu’Avatar et sans la 3D ; -) ).

La BnF ouvre une bibliothèque numérique jeunesse


On apprend sur ENSSIB que la BnF a récemment lancé un espace dédié à la littérature jeunesse. A destination des 8-12 ans, cette Bibliothèque Numérique des Enfants permet de consulter un catalogue numérique d’ouvrages jeunesse sous diverses formes. La navigation est assez agréable et ludique, le lecteur ira se balader à la fois en salle de lecture (virtuelle), dans la réserve des livres rares, le cabinet des curiosités ou encore l’obligatoire salle de jeux. L’approche autour de la lecture est plus pédagogique qu’un simple accès à un catalogue, comme avec ce jeu pour repérer les lettres muettes. Pour quelque chose de plus conventionnel, la réserve des livres rares mérite le détour.

Au final, la BnF signe un joli espace pour la littérature jeunesse même si elle manque de titres contemporains. De plus, le choix de la technologie Flash détériore la navigation. Adieu la lecture sur tablette ! Pourtant, quand on voit la facilité d’utilisation qu’ont les enfants avec ces engins, on ne peut que souhaiter que la prochaine version du site soit compatible avec les iPad et autres consorts.

ChouetteEditions, de chouettes livres pour enfants

Fondée en avril 2010 à Montréal par Dominique Courthieu, ChouetteEditions est une maison d’édition numérique spécialisée dans la littérature jeunesse. Elle propose des livres électroniques pour enfants de 3 à 12 ans aux formats ePub et/ou PDF et possède aujourd’hui un catalogue d’environ 30 titres avec des prix accessibles variant de 1,82 à 7,88 euros.

Pour Dominique Courthieu, il s’agit avant tout d’exploiter les capacités des nouvelles technologies et les potentialités des livres numériques pour permettre aux enfants de découvrir la lecture de manière différente, plus ludique, plus immersive, plus attractive. Une approche prometteuse puisque les livres prêtés par ChouetteEditions, et installés sur les petits XO de la fondation OLPC, ont connu un fort succès auprès des enfants venus découvrir notre atelier au Salon du Livre Insulaire de Ouessant.

En attestent ces photos prises durant notre atelier “L’île au trésor” :

DSC04751

DSC04691

DSC04766

Nous tenons à remercier une nouvelle fois Dominque Courthieu pour nous avoir prêté généreusement plusieurs livres numériques de façon à animer notre atelier et observer les réactions des enfants face à des appareils bien différents du support papier (ordinateur, iPad). Un compte rendu plus détaillé de l’atelier sera publié très prochainement pour partager avec vous nos observations.

PS : Les enfants présents sur l’atelier ont même eu le droit à une rencontre avec les journalistes d’Ouest France, pour qu’ils leur présentent leurs lectures. Nul doute qu’ils se souviendront de ce moment !

iBookstore : Hachette Jeunesse arrive à petits pas


Hachette profite de sa présence sur l’iPad pour déverser son catalogue numérique sur l’iBookstore. Et pour la première fois, on découvre un genre d’ouvrages que nous n’avions pas eu l’habitude de trouver en numérique : la littérature jeunesse. Une collection de livres jeunesse sur le foot (on se demande pourquoi) est apparue ces derniers jours sur la libraire d’Apple. Sans chercher à donner un avis sur la teneur du récit, la qualité des fichiers ePub est assez réussie. Les passages illustrés sont de bonne qualité et parfaitement lisible lorsque l’iPad est orientée en mode portrait ou paysage. Les enfants apprécieront les couleurs rendues fidèlement grâce à l’écran de la tablette, alors que les readers se limitent encore au noir et blanc.

Visiblement, il s’agit d’une exclusivité pour l’iBookstore car on ne retrouve pas ces titres chez un autre distributeur du groupe Hachette. Ils sont vendus pour 3,99€ et les commentaires des premiers lecteurs sont plutôts positifs. Il semble que ces ouvrages plaisent aux plus jeunes.

Concernant l’offre d’ebook jeunesse, il est bien souvent difficile de trouver des titres de ce genre. On peut donc que se réjouir de voir que des éditeurs comme Hachette Jeunesse s’intéressent au numérique. Cependant, cette offre se limite encore aux utilisateurs d’iPad (et bientôt d’iPhone). D’autres éditeurs comme Nathan Jeunesse et Syros Jeunesse ont opté pour une solution plus classique, en distribuant leurs ebooks sur Immatériel.fr (et ses partenaires), avec des prix qui débutent à 2,95€.

Dommage que ces deux éditeurs aient également opté pour une commercialisation avec DRM car les livres pour enfants vont être amenés à être présents sur de nombreux appareils, du smartphone de papa et celui de maman en passant par l’ordinateur familial ou autres périphériques, mais les DRM ne facilitent pas une utilisation sur plusieurs postes.

L’iPad vu par un utilisateur de 20 mois

Quand un b? d?uvre l2019iPad

Que se passe-t-il lorsque l’on place un enfant devant un iPad? Un journaliste de CNET France a fait l’expérience avec sa fille de 20 mois, la petite Clémentine. Mise face à l’iPad, elle sait rapidement s’en servir car utilisatrice habituée de l’iPhone de son papa. Il est intéressant de regarder les applications utilisées : jeux, applications musicales. Ça clignote, ça clique, c’est bruyant. On ne pourra pas dire que l’activité est calme. Pas de livre, pas d’application cherchant à pousser à la concentration, à lire des histoires à l’enfant etc. Certes, à 20 mois, le type d’activité envisageable est un peu limité mais l’on notera qu’utiliser un iPad en tant qu’appareil de lecture ou d’apprentissage pour les plus jeunes n’est pas automatique. Les usages de l’enfant sur ce type d’appareil sera donc conditionné par les choix des parents et à aux d’y installer des ouvrages comme le Monde de Victor, les 3 Petits Cochons et autres applications pour la tranche d’âge 2-3 ans et qui sont déjà disponibles sur l’App Store.

Pour voir la vidéo, c’est par ici. Mention spéciale pour le “Il est cassé”, lorsque notre très jeune utilisatrice se retrouve dans le menu “Préférences”. C’est sûr, ça clignote pas.

Hachette : la littérature jeunesse arrive en numérique

Lorsque vous effectuez une recherche pour des livres numériques, vous vous rendez rapidement compte que l’offre d’ouvrages pour enfants est extrêmement réduite. Et si vous recherchez des ePub, le choix est encore plus restreint ! Essentiellement disponibles sous forme PDF, la littérature jeunesse a encore de grands progrès à faire en numérique : pauvreté du catalogue, absence des bestsellers etc. Le magazine Bookseller nous rapporte une nouvelle intéressante concernant l’arrivée prochaine d’une collection jeunesse publiée par Hachette.

Au total, ce seront environ 120 titres disponibles en numérique à partir du mois de mai. Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce lancement, comme l’arrivée de l’iPad, qui offre de nouveaux débouchés pour les publications numériques. Le marché des ebooks gagne en importance et il a déjà dépassé celui des audiobooks en fin d’année. Pour Andrew Sharp, directeur numérique pour Hachette Jeunesse, la publication des oeuvres en numérique est cruciale car le public habituel (surtout pour ce qui est des adolescents) devient de plus en plus friand de nouvelles technologies. Les smartphones ne sont plus l’apanage de quelques professionnels privilégiés mais deviennent des produits grand public. La série à succès The Vampire Diaries de L. J. Smith va bénéficier d’une adaptation en numérique. En revanche, on ne sait pas si ces livres seront disponibles sous forme d’ePub ou bien sous forme d’application pour iPhone (et on l’espère smartphone). Cependant, avec l’arrivée de l’iPad et le quasi-consensus autour de l’ePub, il y a de fortes chances pour que la distribution se fasse sous cette forme. Et bonne nouvelle, les versions numériques sortiront en même temps que leur pendant papier !

L’arrivée dans le numérique de Hachette Jeunesse est une bonne nouvelle même s’il convient de signaler que ce mouvement volontariste se passe au Royaume-Uni. Nous n’avons pas encore eu vent d’un tel mouvement en France mais il devrait finir par arriver. En revanche, si l’offre à destination des adolescents sera bientôt disponible, l’offre de littérature pour enfants est encore très restreinte. Et pourtant, ce sont des produits qui gagneraient beaucoup à être portés en numérique, en raison des possibilités d’enrichissements (animations, audios, interactivité etc.).