Posts Tagged ‘journaux’

ePresse : l’application iPhone/iPad du GIE est de sortie

Après de longs mois de développement, une première partie de la plateforme du GIE (Groupement d’Intérêt Economique) de la presse est enfin accessible au grand public. Ce premier produit est ni plus ni moins que la version iPad/iPhone du lecteur qui sera décliné dans les prochains mois sur Android, Blackberry, WebOS et dans une version web pour une lecture depuis le site du groupement ePresse. En attendant, il faudra se contenter de la version iOS, mais qui révèle déjà le soin apporté par l’équipe pour construire un kiosque de qualité.

Lancement application ePresse.fr pour iPhone & iPad - 30 JUIN 2011 from ePresse.fr on Vimeo.

Lorsqu’il lance l’application, l’utilisateur régulier des services LeKiosque.fr ou Relay peut être déçu par le peu de choix de journaux et magazines offerts. En effet, seuls 9 titres sont accessibles depuis ePresse alors que plusieurs centaines de magazines sont proposés chez la concurrence. Sur son blog (très détaillé, élément central dans la politique de communication du GIE), l’équipe explique la situation qui limite (pour l’instant) le nombre de titres disponibles à la lecture.

Ce sont dans un premier temps les groupes de presse qui publient les titres suivants: Les EchosL’Equipe,Le FigaroLibérationLe Parisien /Aujourd’hui en France. Au début de l’année 2010, Le Monde était encore à bord, mais à l’automne 2010 ses nouveaux propriétaires ont renoncé à participer au GIE. Entre temps, trois hebdomadaires (L’ExpressLe Point, Le Nouvel Observateur) ont rejoint le Groupement.

Sur un strict plan technique, les différentes composantes du kiosque ePresse – la plateforme opérée par miLibris, les systèmes de traitement de fichiers, les applications – sont dimensionnés pour accueillir autant de publication qu’il sera nécessaire et pertinent. D’ores et déjà, trois titres nationaux ont manifesté leur volonté de rejoindre le kiosque. Ils seront intégrés dès que possible.

Le kiosque ePresse accueillera donc très prochainement 12 journaux et magazines parmi les plus grandes publications françaises. Cependant, l’absence du quotidien Le Monde fera des déçus. Pourtant, l’application est de qualité et simple d’utilisation. Les titres ne sont pas en accès gratuit (même si un sommaire est gratuitement visible) et tout passe par l’achat In-App d’Apple. Pour tous les quotidiens, la dernière édition est disponible chaque matin dès 6 h 30. Une fois l’achat validé, le magazine est aussitôt téléchargé pour être lisible hors ligne. L’application est parfaitement optimisée pour l’iPad (nous l’avons testé sur un iPad 2, plus véloce que la génération précédente) et l’on ne rencontre pas de ralentissements dans la navigation. Un beau travail des équipes de miLibris et ePresse.

Ce soin apporté est sensible dans le système de lecture plein-texte qui permet d’extraire de la maquette PDF les différents articles pour une lecture plus ergonomique. On retrouve ici la technologie de miLibris inaugurée il y a presque deux ans dans son application L’Equipe, mais enfin arrivée à maturité. Il ne serait pas étonnant que certains lecteurs ne quittent plus la vue HTML pour lire leur journal. Il est aussi possible de partager un article par email dans sa totalité. Pas mal ! On attend le partage Facebook et Twitter pour la prochaine version.

Parmi les reproches que l’on peut formuler (même s’il faut les relativiser, car il s’agit encore que d’une V1), on soulignera l’absence de formule d’abonnement (au mois ou à l’année). Une telle offre devrait voir le jour dans les prochains mois en tirant parti du système d’abonnement d’Apple. Enfin, ePresse repose sur un affichage issu des maquettes PDF ce qui n’est pas forcément idéal pour lire sur tablette et encore moins sur iPhone. L’intégration du format de lecture HTML vient corriger ce défaut. On attendra pour les prochaines versions l’ajout de contenus enrichis au sein des magazines et des journaux, et pourquoi pas un accès un flux de mises à jours en temps réel. Le travail effectué sur la couche XML de chaque titre devrait permettre cette évolution. Même si le kiosque ePresse peut paraître limité par rapport à certaines versions numériques de titres de presse, il s’agit d’une plateforme dont nous verrons tout le potentiel dans les mois et les années à venir. A suivre.

Pour télécharger gratuitement le kiosque numérique ePresse, rendez-vous sur l’App Store.

Apple : Bientôt un kiosque numérique pour la presse ?

Apple pourrait annoncer prochainement la création d’un kiosque numérique pour la presse. C’est du moins ce que révèle Roger Filder, le responsable numérique de l’Institut de Journalisme de l’université de Columbia. Ce dernier déclare en effet qu’Apple serait sur le point de proposer aux éditeurs de presse des offres pour les abonnements. Côté commissions, Apple prendrait 30 % sur les abonnements et 40 % des revenus publicitaires générés depuis l’application. Un pourcentage qui pourrait s’avérer particulièrement lucratif pour Apple si sa plateforme publicitaire, iAd, venait à être utilisé au sein même des publications distribuées dans l’application…

Par ailleurs, Apple aurait accepté en contre-partie de faire quelques concessions. La firme de Cupertino serait ainsi enclin à partager les données personnelles des abonnés – chose actuellement impossible -, de sorte que les éditeurs de presse puissent se constituer une nouvelle base de données clients, connaître leur nouveaux abonnés et cibler leur publicité/communication.

Pour autant, ces avancées ne semblent pas faire l’unanimité auprès des éditeurs. Si certains sont très enthousiastes à l’idée de proposer des offres d’abonnements sur iPad, d’autres cependant préféraient payer un forfait à Apple plutôt que de se voir prélevés des commissions de la firme de Cupertino. D’autres aimeraient inclure des offres combinées (papier + numérique), et ne pas devoir passer systématiquement par Apple, comme intermédiaire, pour accéder aux données de leurs clients.

Quoiqu’il en soit, si Apple venait à se lancer dans la distribution de journaux et magazine, elle pourrait avec son kiosque numérique et iAd contribuer à l’émergence d’un nouveau modèle économique pour la presse, et venir concurrencer directement les initiatives déjà existantes : Zinio, Relay, LeKiosque.fr. La firme pourrait aussi, surtout, marquer l’évolution de sa politique de confidentialité, en se lancant à la poursuite de Google et Facebook dans l’utilisation commerciale des données personnelles…

La presse quotidienne régionale se met à l’iPad


Décidément, l’iPad semble avoir amorcé une vague de numérisation dans l’ensemble des rédactions françaises. Après les grands quotidiens nationaux puis les magazines, c’est au tour de la presse quotidienne régionale de débarquer sur la tablette d’Apple, avec une approche qui diffère de ses homologues nationaux. Nommé Presse Régionale, cette application a été réalisée par Visuamobile pour le compte du SPQR (Senatus Populusque Romanus ou plutôt Syndicat de la Presse Quotidienne Régionale). On y retrouve l’ensemble des titres de la presse régionale que l’on peut découvrir à l’aide du carte des régions. La région PACA est représentée par La Provence, Nice Matin et Var Matin tandis que pour les contrées bretonnes Ouest France et le Télégramme de Brest sont de la partie.

Cliquez pour agrandir l'image

Depuis une semaine, les annonces de kiosques numériques se multiplient. La semaine dernière, le SPQN annonçait en grande pompe lors de son sommet annuel le développement d’un tel projet prévu pour la rentrée. L’initiative avait été saluée par le secteur et le gouvernement. Cependant, une bonne partie des objectifs de ce projet reste encore à définir, en particulier concernant le prestataire technique qui développera la plateforme.

Cliquez pour agrandir l'image

Le SPQR a aussi fait le choix d’une plateforme globale, afin de mutualiser les coûts de développement. On peut retrouver toutes les unes de quotidiens régionaux ainsi que le numéro complet. Parfait pour les vacanciers et ceux qui ne veulent pas rater les dernières infos locales ! Même si l’application connaît quelques bugs (elle est sortie il y a seulement deux jours), il est très appréciable de pouvoir lire le quotidien local directement depuis sa tablette, à un prix très raisonnable, 0,79€. Cela compense le fait qu’il ne s’agisse que d’un lecteur de l’édition PDF, même si un onglet permet d’accéder aux dernières infos extraites des sites des titres respectifs.

Cliquez pour agrandir l'image

Au final, il s’agit d’une initiative intéressante du SPQR, sûrement plus destinée pour le moment à occuper le terrain du numérique qu’à réaliser des ventes. On ne se doute pas que la majorité des iPad actuellement disponibles se trouvent en région parisienne… Mais si l’appareil continue de se démocratiser, l’application Presse Régionale pourrait rapidement devenir un kiosque numérique incontournable, moyennant quelques améliorations techniques. A suivre.

Cliquez pour agrandir l'image

iPad vs. Presse Papier : quel gagnant ?

Marting Vidberg, auteur du célèbre blog l’Actu en Patates, a eu la gentillesse de nous autoriser à reproduire son dessin comparant l’iPad à la presse papier. Il revient avec beaucoup d’humour sur les avantages et les différents usages de chaque support. Le gagnant ? 1 voix pour l’iPad, 2 pour la presse papier, 3 égalité.

Le verdict est rendu :). Quel est le votre ?

La sélection du jour #51

  • BD numérique : de nouveaux projets pour ManoloSanctis et Sandawe (via Le Comptoir de la BD)
  • L’iPad creuse l’écart avec la concurrence, qui prend du retard. (via Forbes)
  • iPad : les éditeurs de presse jouent le jeu. (via Financial Times)
  • Comment monétiser la presse en ligne ? (via Mashable)
  • Le fabriquant de reader chinois, Hanwang, travaille en collaboration avec 40 journaux nationaux (via Publishing Perspectives)
  • Le Traité des Vices et des Vertus tire parti du numérique.
  • Un autre avis sur Pulse, le lecteur de flux RSS pour iPad (via ApplicationiPhone)
  • Barnes&Noble offre un ebook à tout possesseur du Nook ou de l’iRex DR800SG (via TechCrunch)
  • La mise à jour Kindle 2.5 arrive doucement aux Etats-Unis. Toujours rien pour les Kindle à l’étranger… (via Engadget)

iPad : 64 000 abonnés au Wall Street Journal


L’iPad serait-il la poule aux oeufs d’or pour les éditeurs de presse?? En tout cas, c’est qu’a laissé entendre Rupert Murdoch lors de l’annonce des résultats de son groupe, News Corp., maison mère du Wall Street Journal. Le titre totalise, en moins d’un mois, 64 000 abonnés actifs sur sa version iPad. Le résultat est plutôt honorable, et Rupert Murdoch s’en réjouit d’autant plus que le journal conserve 100 % du prix de vente, contrairement au modèle proposé par Amazon avec le Kindle. En effet, l’application n’utilise pas le système d’achat In-App proposé par le SDK iPhone et demande à l’utilisateur de renseigner son compte « Abonné ». Par conséquent, Apple ne récupère pas 30 % sur chaque titre, pour le plus grand plaisir du patron de News Corp?! Le système pour lequel a opté le Wall Street Journal se base donc sur une application téléchargeable gratuitement, puis il faudra souscrire à un abonnement mensuel de 18 $. N’importe quel lecteur qui est déjà abonné au Wall Street Journal peut renseigner son compte et accéder gratuitement au contenu.

On remarquera quand même le prix élevé de l’abonnement. Un lecteur régulier du Wall Street Journal arrivera peut-être à rentabiliser le prix d’un tel abonnement, mais à l’heure du numérique et d’une multiplicité de sources de qualité, on peut se demander de la pertinence d’une telle offre. Peu de consommateurs pourront se permettre de payer 18 $ pour le Wall Street Journal puis une somme similaire pour lire le New York Times. Voilà de quoi relancer le débat sur la création d’une licence globale…

Le quotidien Le Soir bientôt disponible sur l’iPad

Actu - lesoir.be

Le site Application iPhone annonce la sortie prochaine d’une application iPad pour le quotidien belge Le Soir. Développée par le studio AppSolution, l’application ressemble plus à l’édition web qu’à la version papier du quotidien. Le lecteur pourra profiter des articles enrichis de vidéos et de contenus additionnels. On remarque également que la publicité n’a pas été oubliée sur le produit et se retrouve sur un côté de l’écran. On espère que l’équipe de développement aura choisi un dispositif non-intrusif pour la publicité, n’obligeant pas le lecteur à quitter l’application si il clique sur l’encart. L’application sera disponible en mai 2010 avec un modèle de commercialisation encore inconnue. Il est probable que celle-ci soit gratuite (si présence de publicités?) ou bien payante mais à un tarif très bon marché. Rendez-vous en mai pour en savoir plus !

Découvrez les premiers titres de presse sur iPad

L’iPad n’est pas encore sorti, mais de nombreux éditeurs de presse sont d’ores et déjà en place pour le lancement officiel prévu samedi. Leurs applications iPad sont en effet disponibles sur l’iTunes Store depuis aujourd’hui. On notera de nombreuses différences au niveau des interfaces, certains journaux travaillant l’aspect visuel avec la mise en avant des photos, d’autres se concentrant sur la lisibilité avec des mises en pages retravaillées. On appréciera également de voir que la plupart des applications sont disponibles gratuitement, ou à prix réduits.

En attendant de pouvoir vous donner un avis réel sur la machine, voici pour les curieux la liste des premiers titres de presse disponibles sur iPad. L’occasion d’avoir un premier aperçu des possibilités offertes par l’engin. En tout cas une chose est sûre : l’iPad donne des idées à la presse, et c’est tant mieux. Espérons que les éditeurs soient aussi inspirés…

  • USA

- Wall Street Journal

- New York Times

- USA Today

- Reuters

- Associated Press

  • France

- Le Monde

- Paris Match

- France 24

  • Autres pays

- ABC (Espagne)

- Il Messagero (Italie)

- China Daily (Chine)

- CCTV News (Chine)

Test : LeKiosque.fr débarque dans votre iPhone

Il arrive d’entendre régulièrement parler du manque d’offre de livres numérique sur le marché français. On ne pourra pas en dire autant en ce qui concerne la presse ! En effet, chaque titre de presse possède au moins un site internet et une édition numérique, tandis que d’autres proposent une véritable offre numérique complète, comme le quotidien Le Monde ou Libération. Malheureusement, l’offre est fragmentée. La jeune start-up française LeKiosque.fr voit les choses différemment : comme son nom l’indique, il s’agit de récréer un kiosque de presse mais dans l’ère du numérique. Avec plus de 300 magazines et quotidiens (dont Le Monde, Libération, Le Figaro ou encore Le Point ou L’Express), LeKiosque.fr comptabilise depuis mai 2008 plus de 500 000 magazines lus. Et la nouvelle application pour iPhone va sûrement emmener l’entreprise vers de nouveaux sommets !

lekiosque_4 lekiosque_2

LeKiosque.fr annonce aujourd’hui, en partenariat avec Orange Vallée, sa nouvelle application pour mobile réservée aux iPhone et aux iPod touch. Gratuitement téléchargeable sur l’AppStore, ce programme permet d’accéder à l’ensemble de sa bibliothèque et de recevoir les derniers numéros des magazines auxquels on s’est abonné. Nous testons le programme depuis plusieurs semaines et il nous a agréablement surpris. Il s’intègre parfaitement dans l’offre proposée par Le Kiosque. Après la lecture sur PC/Mac, voici tous vos journaux et magazines dans votre poche. Cependant, les applications mobiles dédiées à la lecture de presse sont souvent difficiles à utiliser et ne tire pas le plein potentiel de la plateforme iPhone OS. Par chance, LeKiosque pour iPhone n’en fait pas parti.

lekiosque_14

Tout d’abord, nous avons été surpris par la rapidité d’exécution du programme sur notre iPhone 3GS de test. L’application se lance en quelques secondes et vous vous retrouvez aussitôt dans votre bibliothèque. L’équipe de développement de l’application a opté pour une lecture à partir d’un PDF téléchargé au préalable. Pas de streaming ici ce qui permettra d’éviter les temps de chargement incalculables lorsque l’on utilise son iPhone en EGDE ou en 3G. Cela présuppose donc que le fichier ait été téléchargé au préalable. En 3G le téléchargement d’un magazine ou d’un journal de taille classique prend quelques minutes, en WiFi moins de deux minutes ! Bien entendu, ce dernier mode de connexion est préférable. Téléchargez vos magazines avant de partir depuis votre réseau WiFi et cela sera parfait. Au passage, la taille de votre bibliothèque LeKiosque n’est pas limitée et l’ensemble de vos achats restent stockés sur les serveurs de la société. Les gros lecteurs apprécieront !

La lecture d’un magazine ou d’un journal est plutôt aisée. On navigue rapidement dans le magazine. Chaque contenu est indexé si bien qu’il est possible d’accéder à une table des matières qui regroupe l’ensemble des articles et un lien pour un accès direct. On peut également naviguer dans l’ensemble du titre grâce à des vignettes des doubles-pages. Parfait pour repérer rapidement le dossier ou l’article qui vous intéresse. L’application LeKiosque inaugure également un système de lecture bien particulier. Lorsque l’on voit apparaître une épingle sur un page, cela indique que la fonction de découpage par article est disponible. Elle permet d’effectuer un zoom sur l’article dans sa totalité, l’application étant capable de détecter et de “recoller” les morceaux d’un article disséminés dans la page. Cela évite de se perdre dans un ballet de “zoom-in”/”zoom-out” qui peuvent vite fatiguer sur l’écran 3,5 pouces de l’iPhone. Ce système est encore expérimental mais la technologie progresse au fur et à mesure qu’un plus grand nombre de contenus sont indexés. Quelques mises en pages posent soucis et dans ce cas, on se contentera de zoomer. En tout cas, cette fonction permet une lecture plus efficiente, ce qui n’est pas plus mal lorsqu’on lit dans les transports en commun.

lekiosque_13

L’application s’intègre parfaitement dans les offres déjà existantes, très intéressantes pour les gros consommateurs de journaux et magazines. L’offre illimitée permet pour 15,90€/mois d’accéder à plus de 250 magazines (cela ne comprend pas les quotidiens). Pour 4,90€/mois, vous pouvez souscrire au forfait à la carte qui permet de sélectionner 5 titres de votre choix. Ensuite, on retrouve l’abonnement classique à un seul titre ou l’achat à l’exemplaire. Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts. De plus, pour fêter le lancement de l’application, LeKiosque permet aux nouveaux inscrits depuis l’iPhone de bénéficier d’un forfait à la carte ou illimité pour 1€ durant le premier mois. Bien entendu, là encore, il s’agit d’une offre sans engagement. Si vous disposez d’un iPhone, nous vous invitons à essayer l’application et nous dire ce que vous en pensez.

En guise de bilan, nous pouvons dire que l’application LeKiosque pour iPhone redynamise le marché de la lecture numérique de contenu presse. Ce programme est bien au-dessus de ce qui se fait aujourd’hui, chez Relay.com par exemple, dont l’application Delivery ne recueille pas forcément les faveurs des utilisateurs. Une version Android devrait également arriver dans l’année en reprenant les mêmes fonctionnalités que la version iPhone. Certes, l’application LeKiosque n’est pas parfaite et l’on peut rencontrer quelques erreurs dans le système de découpage par articles. Les développeurs de l’application ont fait le choix de la vélocité et de la stabilité. Les possesseurs d’iPhone qui utilisaient déjà le service LeKiosque seront sûrement les plus heureux de découvrir ce bout de logiciel. On attend vivement de voir une application semblable, griffée LeKiosque, profiter du grand écran de l’iPad, dès sa sortie fin mars. Sera-t-elle au rendez-vous? Can’t wait.

Notre galerie photo de l’application :

Les soldes chez Relay

C’est la période des soldes chez Relay. Le libraire numérique fait en ce moment des offres promotionnelles exceptionnelles pour permettre aux nouveaux clients de découvrir et essayer les différents abonnements à prix réduit. Les premiers arrivés sont les premiers servis.

Pour rappel, après avoir étoffé progressivement son offre de journaux et magazine, Relay a élargi récemment son catalogue aux bandes dessinées numériques et aux livres électroniques. Dernièrement il s’est lancé dans la lecture mobile en signant un partenariat avec Ave!Comics. Espérons qu’avec l’essor actuel des readers, et l’émergence de tablettes multimédias, Relay nous réserve d’autres surprises en portant par exemple son offre sur ces nouveaux supports.

Pour ceux d’entre vous souhaitant en savoir plus sur Relay, vous pourrez retrouver toutes les informations nécessaires dans notre test.

Sony : Daily Edition en livraison et de nouveaux journaux

sonyreader-dailyedition

Bonne nouvelle pour les fidèles de Sony : les premières commandes du PRS-900 (ou Daily Edition) ont été envoyées aujourd’hui. De plus, comme nous vous le disions il y a quelques jours (cf. News Corp. dévoile ses offres pour le Sony Reader), Sony fait succéder les annonces autour de son service de ventes de journaux. Si pour l’instant le choix se limite à 4 titres, dont ceux du groupe News Corps, d’autres grands noms de la presse américaine vont rejoindre la plateforme de Sony. Après l’arrivée du Financial Times, du Los Angeles Times et du Chicago Tribune, 16 autres titres de presse seront disponibles dans les prochaines semaines. Entre autres, le Boston Globe et le Washington Times pourront être téléchargés depuis le dernier reader de Sony. On notera également que le prix de l’abonnement est moins élevé que chez Amazon, en moyenne 9,99$ contre 13,99$.

Au final, Sony semble opter sur la qualité plutôt que la quantité, le choix d’Amazon, et l’on attend vivement les premiers tests de l’offre de presse sur le Daily Edition qui, d’après les premières images, sera bien plus recherchée que celle proposée sur le Kindle.

Source : PCMag

Skiff, la distribution numérique selon Hearst

ny_hearst_corporatio
Toute l’industrie de l’édition se met en ordre de marche avant le CES de Las Vegas. Le secteur est au courant du déluge d’appareils qui vont arrive lors de cet événement et il faudra bien leur trouver une plateforme capable de les approvisionner en contenu. Le groupe Hearst a présenté la semaine dernière sa future plateforme de distribution de contenus. En effet, un groupe de la taille de Hearst voit d’un mauvais oeil le possible monopole de Amazon (ou de Google) sur le secteur. Amazon récupère 70% du prix de vente d’un journal vendu sur sa boutique.

Depuis deux ans, Hearst Corporation développe une plateforme de distribution de contenus nommée Skiff. Les éditeurs vont pouvoir utiliser cet outil pour diffuser leur contenu sur un grand nombre d’appareils, comme les smartphones Android ou iPhone. De plus, Hearst confirme la rumeur concernant le développement d’un concurrent du Kindle qui permettra de faire connaître la plateforme Skiff. D’ailleurs, ce reader devrait être équipé du fameux processeur Armada de Marvell pour des performances accrues.

L’ensemble de la plateforme de Hearst sera disponible dans le courant de l’année 2010 et d’autres éditeurs devraient prochainement rejoindre le projet. A suivre.

Source : Businesswire

Les journaux universitaires américains en libre accès ?

Et si enfin le modèle gratuit devenait une alternative crédible et rentable au modèle payant  ? Cinq des plus grandes universités américaines – Harvard, MIT, Berkeley, Darmouth et Cornell – ont annoncé le début d’un programme intitulé “Compact for Open Access Publishing equity“, qui s’inscrit dans une volonté de démocratisation du savoir, les établissements souhaitant faire coexister le libre-accès aux publications universitaire et des moyens financiers alloués aux journaux.

Voici plusieurs extraits tirés de l’analyse menée par l’ambassade de France aux Etats Unis.

  • Les reproches faits au modèle payant

Le modèle actuel de publications payantes, s’il assure la qualité des articles publiés, produit par contre de nombreuses externalités négatives. D’une façon classique, comme l’indique Thomas Leonard, bibliothécaire de l’université de Berkeley, le fait que les journaux soient payants créé des barrières à la diffusion des idées, brisant trop souvent la chaîne de la connaissance au moment où nos sociétés dépendent de façon croissante de l’accès à ces connaissances. En second lieu, le coût souvent prohibitif des abonnements dans le modèle économique actuel -pour faire face aux coûts du nécessaire contrôle de qualité des articles publiés- , concentre de fait le coût du financement de ces journaux sur les bibliothèques universitaires -principales institutions abonnées- et exerce une pression économique génératrice d’inégalités sur les bibliothèques les moins dotées, qui se voient contraintes de renoncer à certains abonnements, ce qui renforce en retour les obstacles à la diffusion des résultats de la recherche.

  • Les ambitions du programme

Face à ce constat, les universités signataires du Compact for Open Access Publishing equity” ont décidé d’initier une véritable transformation du modèle économique des journaux académiques. L’université de Californie à Berkeley expérimente déjà une variante possible du système (avec un budget de 100.000 USD), par lequel elle prend part aux frais de publication en payant directement les journaux libres d’accès publiant les travaux de ses professeurs, avec pour but que ces publications aient les moyens d’assurer un meilleur contrôle de qualité des articles publiés. A terme, si un tel mouvement était suivi, il s’agirait en fait de mutualiser au niveau des universités dont sont issus les auteurs, les coûts de contrôle de qualité des articles publiés dans l’ensemble des journaux académiques acceptant ces nouvelles règles du jeu. Il ne s’agirait donc pas de promouvoir un modèle de journaux en libre accès qui coexiste avec modèle traditionnel, mais bien de proposer une transformation du modèle traditionnel en un modèle de libre accès.

Si l’initiative est remarquable, et devrait a priori être couronnée de succès, cela n’empêche pas de s’interroger quant au futur des disciplines les moins soutenues. A défaut de proposer un modèle de financement global, les départements populaires risqueraient en effet de toucher davantage de subventions renforçant les inégalités de financement avec les départements plus modestes.

Quoiqu’il en soit l’idée d’une action commune et mutualisée des universités semble ouvrir des voies nouvelles, au bénéfice de tous les acteurs. Cela nous conforte aussi avec le sentiment déjà évoqué que les éditeurs gagneraient à s’associer pour proposer des offres plus larges et intéressantes pour les consommateurs tout en réduisant leurs coûts.

Source : Bulletins Electroniques

Le Top 5 des journaux numériques sur mon iPhone

Ce Top 5 des journaux numériques sur iPhone nous vient de Jean-François Gayrard, qui un temps dirigea la collection Petit Futé et qui s’est maintenant lancé dans l’aventure de l’édition numérique. Vous retrouverez dans cette classification plusieurs applications traitant de l’actualité du Québec qui pourront vous intéresser si vous nous lisez de là-bas.

Le Classement :

  • Le Monde
  • Les Inrocks
  • Branchez-vous Mobile
  • Cyberpresse.ca
  • Télé 7 Jours

Pour les habitants de l’Hexagone, je rajouterai à ces 5 applications celle de 20 Minutes.fr que j’utilise quotidiennement.

Pour cette chronique en plus détaillée, je vous invite à vous rendre directement sur numérikbook.