Pour les concepteurs de l’Alex Reader, rien ne s’est déroulé comme ils l’avaient prévu. En discussion avec Barnes&Noble pour commercialiser leur reader, les discussions se sont arrêtés du jour au lendemain et quelques semaines plus tard, le Nook était annoncé. Mal reçu par la presse spécialisée, le Nook aura-t-il fait perdre de son aura au concept de reader à deux écrans? Visiblement, l’original serait là pour venir défendre le concept, face à la pâle copie.

De gauche à droite, l'Alex et le Nook

De gauche à droite, l'Alex et le Nook

Spring Design devait annoncer en grand pompe l’Alex lors du CES de Las Vegas. Bien décidé à faire comme si le Nook n’existait, toute l’équipe de la jeune start-up continue à faire le promotion de son reader et à démontrer que le concept d’un reader à deux écrans (l’un en papier électronique et l’autre LCD et tactile) a bien des avantages. Et les premiers testeurs de l’engin semble donner raison à l’Alex.

Engadget et Gizmodo ont pu, respectivement, avoir l’appareil en main et le tester. Globalement, l’Alex réussit là où le Nook est controversé : la rapidité de navigation, la réactivité de l’écran tactile, une bonne optimisation entre l’écran en papier électronique et le LCD. De plus, le reader de Spring Design dispose d’une version complète d’Android 1.5, sans surcouche graphique supplémentaire. Par conséquent, on peut lancer un navigateur, une calculatrice, un lecteur audio, des photos et des vidéos, etc.

spring-design-alex-reader

Fort de cette interface mobile, l’Alex peut accéder directement à Google Books et consulter plus d’un million de titres numérisés. C’est une fonction appréciable qui fait entrer directement Google Books dans un reader, alors que sa consultation se limite encore aux ordinateurs et aux smartphones, via une version optimisée. Avec l’arrivée de Google Editions dans les prochains mois et une croissance permanente du catalogue de Google Books, l’Alex pourrait vite devenir le reader de Google avec ce partenariat. Un rachat en vue?

L’Alex propose une alternative intéressant aux “readers mono-écrans”. Grâce à des partenariats avec des auteurs ou créateurs de contenus, Spring Design pourrait facilement mettre en avant le potentiel de leur solution, ce que n’a pas su faire Barnes&Noble avec le Nook. Cependant, l’Alex restent un montage de transition en attendant un écran capable d’afficher du contenu multimédia en couleur, avec un rendu de qualité tout en préservant le confort de lecture qu’offre le papier électronique. L’écran optimal pour faire le dispositif de lecture numérique de demain.