Après notre guide de Noël, voici aujourd’hui notre sélection de Noël présentant les meilleurs readers par catégorie (5 pouces, 6 pouces, tablettes) disponibles actuellement sur le marché français. Tous ces appareils sont compatibles avec les deux formats de fichiers standards : ePub et PDF.

Readers 5 pouces

1. Sony PRS-350

Le reader de poche de référence ! Doté d’un écran tactile e-Ink Pearl, le PRS-350 nous a impressionné par sa qualité de fabrication et d’affichage. L’écran tactile est réactif et sans reflets, et facilite grandement la navigation entre les différents menus. Fin, léger et discret, le PRS-350 est un donc un appareil élégant avec sa coque en aluminium, facile à prendre en main et offrant un confort de lecture optimal.

A 179 euros, le Sony PRS-350 est aujourd’hui ce qui se fait de mieux en matière de reader 5 pouces. Deux bémols cependant : le Sony n’est pas un reader connecté, il vous faudra donc transférer vos livres depuis votre PC à l’aide d’une prise USB. La mémoire est limitée à 2 Go (soit 1200 livres tout de même) et n’est pas extensible avec une carte SD.

2. Cybook Opus

Fort de son expérience dans la conception de lecteurs de livre numérique, Bookeen propose avec le nouveau Cybook Opus un reader d’excellente facture. Embarquant un écran e-Ink 5 pouces avec 200 dpi de résolution, le Cybook Opus est une valeur sûre, offrant une très bonne qualité d’affichage avec un contraste élevé, quoique inférieur à la technologie équipant le Sony. Côté fabrication, la coque plastique et la peinture (teinte dans la masse) sont de bonne qualité avec un grip sur la face arrière pour une meilleure tenue en main.

On appréciera surtout la couche logicielle et l’ergonomie des menus offrant un réel confort d’utilisation et de navigation malgré l’absence du tactile. Autre point positif : la présence d’un port SD permettant d’agrandir la capacité de stockage initiale de l’appareil (1Go). En revanche, ici encore, pas de Wi-Fi, et donc transfert via USB. Le Cybook est vendu 179,99€ et disponible sur le site de Bookeen.

3. PocketBook 360

Best-seller du constructeur ukrainien PocketBook, le PocketBook 360 a conquis l’Europe de l’Est par sa robustesse et sa simplicité d’utilisation. A défaut de présenter le modèle le plus sexy, PocketBook propose en effet un reader de bonne facture avec une qualité d’écran semblable à celle du Cybook Opus (e-Ink Vizplex non tactile). Non connecté, il faudra là encore passer par un ordinateur pour transférer ses documents via USB.

Le PocketBook dispose en outre, lui aussi, d’une extension mémoire par MicroSD venant compenser les 512 Mo de stockage d’origine. Concernant la couche logicielle, le PocketBook propose de nombreuses options de paramétrage permettant de personnaliser les menus, la navigation et la lecture tout en restant facile d’utilisation. On regrettera cependant quelques choix ergonomiques pas toujours très intuitifs. Le PocketBook 360 est vendu 159€ sur la boutique en ligne officielle.

Readers 6 pouces

1. Sony PRS-650

Grand frère du PRS-350, le Sony Reader Touch Edition reprend ses fonctionnalités avec en prime un écran plus grand (6 pouces), un lecteur de carte SD et Memory Stick et un lecteur audio (compatible MP3 et AAC). L’espace de stockage interne est identique (2Go) mais devient extensible grâce au port pour mémoire flash. Si vous avez l’habitude de trimballer dans votre reader une large bibliothèque, le PRS-650 est un bon choix.

Cependant, il s’agit du reader e-paper le plus onéreux de notre sélection (249€) et il lui manque certaines fonctionnalités dont dispose ses concurrents. En effet, contrairement au Cybook Orizon de Bookeen (vendu 20€ moins cher) il n’a pas de connexion WiFi ni Bluetooth. De plus, Sony ne propose pas de housse dans le package de base, comptez donc 29€ en plus pour protéger votre reader. Il faudra donc passer automatiquement par votre PC/Mac pour charger des ebooks. Mais Sony compense le prix élevé et l’absence de connectivité sans-fil par une finition hors-pair et des fonctionnalités intéressantes comme l’intégration des dictionnaires multilingues et une interface tactile très réussie. Côté autonomie, la firme nippone a fait de grands progrès et celle-ci atteint les deux semaines en usage normal. Sony a réussi à développer un produit de grande qualité mais qui se différencie peu de son modèle entrée de gamme avec un positionnement tarifaire très bien trouvé (179€ soit 70€ de moins que le PRS-650). Il est donc fort probable que beaucoup se tournent vers le modèle 5 pouces…

2. Cybook Orizon

Lorsque Bookeen lance un nouveau reader, on peut être sûr que l’on y trouvera des petites fonctionnalités qui feront la différence. Déjà, le reader est étonnamment fin même si cela rend l’appareil dense. Il renvoie une bonne impression de solidité et les matériaux utilisés sont de qualité. L’écran 6 pouces est de technologie SiPix et offre un bon taux de contraste mais paraît plus sombre que la dernière génération d’écrans E-Ink Pearl. En contrepartie, l’écran est multitouch (il est possible de zoomer dans les PDF comme sur un iPhone, d’un rapide pinch) et il dispose d’une connectivité sans-fil WiFi et Bluetooth. La première sert à se connecter à la librairie numérique de Bookeen tandis que le seconde sera employée pour des fonctionnalités qui apparaîtront dans le courant de l’année prochaine.

L’Orizon est un produit de qualité qui ne décevra pas ses utilisateurs. Avec un prix attractif (229€) dans sa gamme de fonctionnalités, c’est un produit clef en main qui pourra se passer d’ordinateur sans problème grâce à la boutique accessible en WiFi et le navigateur web intégré (par lequel on peut télécharger des ePub et des PDF sur n’importe quel site, tel que Feedbooks, Gutenberg.org etc.). Une fois de plus, Bookeen propose un produit abouti dont la seule concession est peut-être l’absence de connexion 3G. A quand un Orizon 3G, un Kindle “à la française”?

3. FnacBook

Pour beaucoup, le FnacBook est un Kindle “à la française”. Du point de vue technique, il dispose de caractéristiques quasiment identiques (écran 6 pouces, connexion 3G et WiFi, 2Go de mémoire) mais avec, en prime, une interface tactile. Cependant, le Kindle c’est aussi une offre de contenu colossale (plus de 700 000 titres) et un écosystème éprouvé (de multiples applications pour appareils mobiles sont proposées). La FNAC essaie d’avoir toutes ces qualités mais elles ne s’obtiennent pas en un jour. Le FnacBook laisse un léger goût d’inachevé en particulier dans son interface logicielle.

Cependant, la FNAC l’a compensé par des applications mobiles (iPhone/iPad pour l’instant et bientôt pour Android) de qualité. De plus, la boutique FnacBook permet de naviguer dans un catalogue (modeste, entre 40 000 et 80 000 titres, mais la part des fichiers PDF est importante) en bénéficiant des avis des libraires FNAC et des lecteurs. L’outil FNAC suggère aussi des lectures. L’atout du FnacBook est sûrement son prix : 199€ (sans avoir à payer d’abonnement pour l’utilisation de la 3G). De plus, la campagne publicitaire réalisée par le groupe risque de séduire pas mal de lecteurs. Mais il faut quand même dire que le FnacBook n’atteint pas la qualité des derniers Sony ou Bookeen. Le choix se fera donc sur votre besoin d’une connexion 3G avec un accès direct à une offre de contenu.

Hors-classement :

#. Kindle


Le Kindle ne figure pas dans notre classement des readers 6 pouces compte tenu de sa non disponibilité directe en France (il faut nécessairement passer par Amazon.com et le clavier est QWERTY) et du choix quasi inexistant de livres en français sur le Kindle Store. Cela dit, il aurait figuré en première place de notre classement toute catégorie confondue si nous avions dû faire une sélection sans aucune restriction géographique.

Le Kindle propose en effet tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un reader à l’exception du tactile : écran incroyable, confort de lecture irréprochable (contraste, résolution), connecté WiFi/3G et relié au plus grand catalogue de livres électroniques anglophone, navigation intuitive, annotations, marques pages, partage de notes etc + un prix attractif : à partir de 139$ soit plus ou moins la même somme en euros avec les frais de douanes.

Remarque : Fort de succès, ce reader ne pourra pas être livré à temps pour les fêtes en Europe, les délais étant aujourd’hui de plusieurs semaines… Dommage, il faudra attendre la rentrée si vous en voulez un.

Tablettes

#. iPad

L’iPad est, comme l’iPhone en son temps, actuellement sans concurrent sur le marché des tablettes Internet. Si d’un point de vue matériel, l’iPad n’est et ne sera certainement pas le plus puissant de sa catégorie, il surpasse d’un point de vue logiciel tous ses adversaires grâce à un système d’exploitation parfaitement abouti relié à un éco-système offrant des applications de lecture de grande variété et d’excellente qualité (iBooks, Kobo, Ave!Comics, GoodReader…).

Il s’agit donc selon nous à l’heure actuelle du meilleur outil de consultation multimédia pour tout ce qui est presse, web, documents, PDF, livres enrichis et livres-application dans un cadre domestique. Enfin l’iPad est pour le moment la tablette la moins chère hors subventions opérateurs : à partir de 499€ nue, contre 699€ chez Samsung. On pourra reprocher néanmoins à l’iPad d’être cloisonné à l’éco-système propriétaire d’Apple, argument rédhibitoire pour certains qui se tourneront vers des solutions plus ouvertes fonctionnant sur une base Android. Autre bémol : les rumeurs insistantes faisant état de l’arrivée mars / avril 2011 d’un iPad 2 dissuadant l’achat d’un iPad pour les fêtes de Noël.

#. Samsung Galaxy Tab

La Samsung Galaxy Tab n’est pas à proprement parler un véritable concurrent à l’iPad. Compte tenu de son format plus compact (écran tactile LCD 7″ vs. 9,7″ pour l’iPad), la Samsung Galaxy Tab est davantage pensée pour une utilisation nomade. Moins véloce, moins réactive que l’iPad, elle constitue néanmoins une alternative intéressante pour ceux désirant une tablette sous Android équipée d’une webcam, d’un slot microSD et compatible Flash. Reste ensuite la question de son prix, vendue 699€ nue, ou à partir de 299€ subventionnée.