Comment évaluer le succès des derniers Kindle, et notamment du Kindle Fire, lorsque l’on connaît la culture du secret d’Amazon sur ces chiffres de vente ? D’après une enquête réalisée par le cabinet eDatasource auprès de 800 000 des abonnés à sa newsletter, 95 000 d’entre eux auraient passé commande de la nouvelle tablette d’Amazon lors de son lancement. Un chiffre honorable qui montre à quel point une tablette multimédia à ce tarif n’a pas de difficulté à trouver sa clientèle., même si l’iPad avait fait mieux le jour de sa sortie avec 300 000 précommandes en une journée. Mais ce nouveau produit risque de devenir très lucratif pour Amazon, grâce à son lien permanent avec les contenus vendus sur sa boutique, et le fait que l’entreprise réalisera un marge sur le matériel (via LightReading).

Pour d’autres sites, les précommandes depuis l’annonce du produit seraient bien plus importantes. CultOfAndroid (via The Digital Reader) se serait procuré un document interne indiquant plus de 254 000 commandes en 5 jours. Ainsi, en recoupant les deux estimations, on pourrait évaluer les ventes de Kindle Fire à près de 50 000 unités par jour. Si ce chiffre est particulièrement important, il n’atteint pas encore les volumes ni l’engouement connu pour l’iPad.

En revanche, le Kindle Fire pourrait se vendre en un seul mois à un nombre d’exemplaires bien supérieur à celui de tablettes Android concurrentes. Mais plusieurs annonces sont attendues dans les prochaines semaines, notamment du côté de Barnes&Noble qui devrait présenter la deuxième génération du NookColor. Est-ce que le libraire américain gardera le design qui a fait le succès de la tablette en baissant simplement le prix de vente du produit ou bien faut-il s’attendre à un tout nouvel appareil ? Affaire à suivre.

MAJ : RegHadware y va aussi de ses affirmations en estimant à 25 000 unités le nombre de Kindle et de Kindle Touch commandés le premier jour de leur lancement. Pas mal si ce rythme continue jusqu’aux fêtes ! ;-)