Bragelonne : 50 000 ebooks vendus en 2011

Les éditions Bragelonne continuent de voir croître les ventes de leur catalogue numérique. Alexandre Levasseur, responsable numérique du groupe, a annoncé sur Twitter que l’entreprise a vendu plus de 50 000 ebooks cette année. Un chiffre encore difficilement imaginable il y a à peine un an, Bragelonne a basé son succès sur une offre particulièrement attrayante : concentrée sur des genres appréciés par les lecteurs numériques (fantasy, SF, bit-lit) avec un vaste catalogue, une politique de prix bas et l’absence de DRM.

Fin mai, Bragelonne avait déjà publié ses chiffres de vente : 20 000 exemplaires vendus en à peine six mois de présence sur les plateformes de distribution numérique. La croissance est continue depuis le milieu de l’année et l’arrivée du Kindle semble avoir fait son effet. L’iPad et l’iBookstore représentent toujours la majorité des ventes, mais le lancement de nouvelles plateformes comme celle de la FNAC en partenariat avec Kobo a toutes les chances de changer ce rapport de force à l’issue des fêtes.

À quand le passage des 100 000 exemplaires vendus ? Nul doute que le numérique doit prendre une part de plus en plus importante dans le chiffre d’affaires de l’éditeur et de ce point de vue, Bragelonne doit être plus près des éditeurs anglo-saxons que du reste de l’édition française.

14 Responses to “Bragelonne : 50 000 ebooks vendus en 2011”

  • eddy:

    J’achète beaucoup de livre chez Bragelonne et je viens d’acheter un Kobo by Fnac, mais il y a une chose très énervante chez eux, c’est le délai entre la sortie papier et la sortie numérique.
    Je ne comprend pas ce délai.
    Tant que la sortie numérique ne se fera pas en même temps (ou avant) la sortie papier, je ne pense pas basculer sur le numérique chez Bragelonne

  • milosh:

    20000 en 5 mois
    50000 en 12 mois

    Je ne vois pas de croissance !

  • Zorro:

    Article incomplet.
    Sur combien de titres ?

  • Kelso:

    @Milosh :

    “20 000 exemplaires vendus en à peine six mois”. (pas 5)

    Soit 10 000 de plus sur le 2eme semestre.

  • Saul:

    “L’iPad et l’iBookstore représentent toujours la majorité des ventes, ”
    Source ?

  • milosh:

    @KELSO 10000 en 10 semaines, 20000 en moins de 6 mois, 50000 en 52 semaines…

    http://www.ebouquin.fr/2011/01/31/bragelonne-20-000-livres-electroniques-vendus-en-deux-mois/

  • Pierre-Olivier:

    Comme quoi, respecter les lecteurs en leur proposant à la fois un positionnement tarifaire plus que raisonnable et une absence de DRM, ça finit par payer. Je souhaite que pour eux 2012 permette de pulvériser ce chiffre, et que les autres crétins de dinosaures de l’édition s’en mordent les doigts jusqu’à la clavicule (bon d’accord, faut être particulièrement souple :D ).

  • De:

    Je veux pas faire de pub, cependant n’oubliez pas le Belial, moins connu, qui publie également des ebooks sans DRM avec une mise à jours des fichiers quand des coquilles sont détectés.
    Ils sont pas chers, ils publient des français qui méritent d’être plus connus, et des étrangers qui le méritent tout autant.
    Bref Brag est plus gros mais n’est pas seul sur ce marché !

  • [...] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.ebouquin.fr – December 13, 3:28 [...]

    • Actually, that suggests a quoesitn. Are spirits able to see what colour of spectral energy a normal human will have and only possess those who will be the same colour as them, or is it entirely determined by the colour of the spirit that possesses them?Also, even though I think this is something that I’ll have to wait to learn, I wonder how the colour of a Spectral’s energy is determined when their conversion is due to be exposed to a lot of spirits/ghosts/tools (presuming that each one will have its own specific colour)?

  • [...] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.ebouquin.fr – December 13, 10:26 [...]

  • Découfle:

    Que Bragelonne est souvent pour moi source de déception. Pour quelques bons titres, beaucoup de romans minables, sans intérêt. Et des traductions parfois approximatives.
    Bref, la quantité, c’est bien, ça fait devenir gros et important. Mais je préfère la qualité. M’enfin, je ne suis qu’un lecteur qui ne peut pas tout comprendre.

  • ToxicReader:

    C’est triste à lire…Bragelonne ont un catalogue de romans tous plus beaux les uns que les autres mais les soit disant “passionné(e)s” de lectures préfèrent se mettre à du virtuel…Il à bon avenir le livre papier hein ?

  • Milla:

    Moi je viens d’acheter le Kobo justement parceque j’ai que Bragelonne avait mis un catalogue de livres important en ligne. Comme j’achete chez eux plusieurs livres par mois, cela me permettra d’economiser un peu de place dans mon petit appart. Je trouve leur politique tres bonne, contrairement à d’autres…je commandais deja mes livres sur internet, passer au numérique semblait tout naturel!

Leave a Reply